Home » Secteurs d'activités » Nutrition & Santé animale » Le Père François – Maison François CHOLAT

Le Père François – Maison François CHOLAT


Carte d’identité Maison François Cholat

Métiers : Le Père François nutrition animale, Meunerie, collecte de céréales, appro. grandes cultures, matériel élevage, BIO, viticulture / arboriculture / maraichage.

Production : 80 000 T sur 3 sites, 190 salariés (14 technico-commerciaux Le Père François).

Zone géographique : siège Morestel (Isère), toute la région Rhône-Alpes + Jura, Haute-Loire, Saône-et-Loire.

Pierre GOUTTENOIRE, chef produits ruminants chez Le Père François.

« Pour moi le Sainfoin Multifolia est un produit en phase avec les attentes sociétales d’aujourd’hui (moins d’intrants, démédication…). Une matière première originale, un produit innovant et qui provient d’une filière locale et à taille humaine. Cette plantes aux nombreuses vertus nous livre ses intérêts au furs et à mesure du temps et en particulier :
Un bénéfice pour les animaux, grâce à ses tanins condensés qui valorisent les protéines solubles de la ration, en particulier au pâturage. Cette action est d’autant plus intéressante que dans cette zone du charolais brionnais ou la règle est de faire de la viande avec des animaux à l’herbe. L’effet anti-helmintique et anti-météorisation renforce l’action du granulé sainfoin Multifolia.

Les résultats sur la qualité de la viande sont nets, l’amélioration des couleurs de viande et de gras avec une augmentation du dépôt musculaire et la régularité de la tombée de viande en font une matière première d’exception en formulation. Le granulé de Sainfoin nous permet d’augmenter le taux de transfert d’oméga 3 dans la viande, ainsi nous pouvons diversifier les rations en réduisant l’apport de tourteau de lin.

Cet aliment convient particulièrement lors des transitions alimentaires et notamment lors de l’allotement et des débuts d’engraissement des jeunes bovins.
L’investissement sur cette matière première formulation est conséquent mais les gains obtenus permettent un retour intéressant pour les éleveurs qui valorisent dans des filières de qualité, ce qui est moins évident en filières traditionnelles.

La notion d’esprit filière reprend toute sa noblesse grâce au sainfoin car chacun retrouve sa plus value : le cultivateur de sainfoin, la firme service, le fabricant d ’aliment, l’éleveur, le chevillard, le boucher, le consommateur
Ce produit aux multiples vertus et au nom évocateur : Sain foin, nous permet de nous démarquer de nos concurrents. »

Témoignages d’éleveurs

Bovin viande

Victor et Jacques DESPIERRES et Romain DEVERCHERE, SA DESPIERRES sur le marché de Saint-Christophe en Brionnais

Jacques DESPIERRES, directeur SA DESPIERRES, chevillard, Roanne (Saône-Loire).

Située dans le berceau de la race charolaise, l’entreprise DESPIERRES est un acteur prépondérant dans le marché de la viande charolaise haut de gamme ainsi que du label rouge charolais terroir. Cette viande de qualité supérieure est commercialisé auprès de boucheries traditionnelles et de restaurants haut de gamme dans toute la France.
« Nos clients veulent une viande tendre, savoureuse avec un minimum de déchet », confie Jacques DESPIERRES.

« La difficulté dans notre métier d’acheteur d’animaux en vif est de découvrir la qualité de la carcasse après abattage… avec le sainfoin c’est la sécurité d’une bonne tombé de viande. […] Ce que je remarque c’est que l’aliment sainfoin régule le gras, il améliore la couleur et la tendreté de la viande. Nous avons beaucoup moins de mauvaises surprises. »
« Nos clients sont exigeants sur la faible teneur de gras interne et recherchent une couleur de viande rouge vif. Il apprécient la qualité et la stabilité de la viande qu’ils nous achètent. »
« En résumé cette viande qui tombe bien satisfait tous les maillons de la filière viande du charolais »

« Le bœuf est la viande de référence pour un boucher, il faut avoir un bœuf extraordinaire pour dynamiser l’activité de son rayon boucherie. »
Jean-François DESMURES, Maison Delomier, fournisseur d’aliments mash pour les éleveurs DESPIERRES.»
« Le granulé de Sainfoin c’est la force tranquille, il permet de mieux valoriser l’herbage et les autres composants de l’aliment. Tout cela pour une bonne digestion de l’animal,. On a alors un meilleur produit, plus savoureux et tendre. »

Alain MONNET, engraisseur à Oye (Saône-Loire).

« Mon technicien m’a parlé de son aliment contenant du granulé de sainfoin. Quand il a dit « sainfoin » j’ai tout de suite dit oui, mes grands parents en produisaient un carré dans le fond du jardin destiné au meilleures bêtes ». Alain MONNET constate qu’avec l’aliment sainfoin les animaux digèrent mieux. «  Pour moi, je pense avoir gagné 15 kg de carcasse. […] Je n’ai jamais vendu autant d’animaux de 550 à 600 kg de viande et aussi réguliers. »

« Auparavant, à certaines périodes de l’année j’avais des carrasses qui tombaient plus claires. Maintenant, avec le sainfoin mon acheteur trouve que ma tombé de viande est plus régulière sur sa couleur », ajoute l’éleveur.

Gilles POLLETE, engraisseur à Oye (Saône-Loire).

Mr POLLETE utilisateur depuis plus d’un an de granulé de sainfoin Multifolia dans son mash. Gilles POLETTE constate qu’il a de « meilleures tombées de viande ».
Un essai comparatif (avec et sans granulé de sainfoin) a été conduit sur son exploitation l’hiver dernier. Le verdict : « mon acheteur m’a dit : « qu’est qu’il s’est passé sur ce lot ! [lot sans sainfoin] » La viande était beaucoup plus claire. Il m’a demandé d’arrêter l’essai aussitôt et d’alimenter les deux lots avec du sainfoin, aliment que je n’arrêterai pas. […] D’autant plus que j’ai constaté une meilleure finition dans le dos, avec plus de faux filets.

« Dans le secteur du Brionnais, l’herbe est excellente et il faut la valoriser. Je mène actuellement un essai dans ce sens avec le granulé de sainfoin. »

Chèvre laitière

Bernard CHATELAN et Isabelle ARCHINARD
Christian BLACHON, technicien Le Père François

Bernard CHATELAN et Isabelle ARCHINARD , GAEC Chatelan, 55 chèvres laitières, Rochefort-Samson (Drôme).

Producteurs et transformateurs de lait de chèvres, Mr CHATELAN et Mme ARCHINARD commercialisent leurs fromages en circuit court, principalement par la vente à domicile. Ils produisent des picodons, fromages affinés de 70g. « Ce qui nous a séduit avec l’aliment sainfoin ce sont ses nombreuses vertus, notamment l’aspect antiparasitaire » annonce Mr CHATELAN. Le fait qu’il s’agisse d’une matière première naturelle et connue de longue date renforce le choix des éleveurs dans l’utilisation du sainfoin Multifoila.

« Depuis que l’on en met, on a un meilleur rendement fromager. On est passé de 1,4 à 1,7 fromage par kilo de lait et la production est plus régulière à l’échelle de l’année. Nous en distribuons toute l’année, y compris aux chevrettes. […] la transition alimentaire au moment du sevrage se passe mieux, elles sont bien plus belles. »