Terdici


Carte d’identité DISTRICERA

Métiers : Nutrition animale (ruminants, porcs et volaille), collecte de céréales, agrofournitures.

Production : 100 salariés – 250 000 T d’aliment du bétail.

Zone géographique : siège à Torcé (Ile et Vilaine), 4 sites de production bien répartis sur territoire (Basse Normandie, Est de la Bretagne et Mayenne).

Adresse : 35370 Torcé

Téléphone : 02 99 49 51 36

Témoignages d’éleveurs

Bovin viande

Xavier DELAUNAY, EARL RD, éleveur/engraisseur de limousines label à Chatillon en Vendelais (Ile et Villaine).

« J’utilise du sainfoin dans mon aliment depuis 3 ans. Le LINAFOILA de TERDICI est ajouté au céréales produits sur l’exploitation. »

L’éleveur produit des broutards de début d’été (400-420 kg vif). « En décembre, à la première pesée ils ont un GMQ de 1,1/1,2 kg. En mars, si pas de soucis sanitaire, toujours à 1,3 kg de GMQ. On les voient profiter, mais là où ça explose c’est lors de la mise à l’herbe. Quand on les lâchent au mois de mars, en terme de croissance, la je vois vraiment une différence. Là ou j’étais à 1,4 kg de GMQ à la pesée du mois de juin, je suis passé à 1,7 /1,8 kg de GMQ avec l’aliment sainfoin. »

Mr DELAUNAY utilise également du granulé de sainfoin Multifolia dans l’aliment d’engraissement de vaches et de génisses. « Chez moi l’engraissement est toujours en ration sèche (paille + concentrés) sur 120j. […] Ce que j’ai noté c’est qu’il y avait du poids, le dos monte plus que d’habitude. Il y a plus de viande. […] J’ai remarqué qu’il faut attendre 50 jours avant qu’elles profitent vraiment; Et puis à un moment donné la machine se met en route et là elles poussent. J’ai fais ce constat sur les 3 années d’utilisation. […] Avant avec mon mash, les animaux profitaient tout de suite mais ils faisaient plus de gras que maintenant. Avec le LINAFOLIA elles ne montent pas vite en gras et mettent plus de viande dans le dos. »

L’éleveur à également constaté avec bonheur qu’il n’avait plus ou très peu de cas d’entérotoxémie (acidose) : « je n’ai plus d’animaux qui se bloquent lorsqu’ils ont l’aliment à volonté, aussi bien sur les broutards qu’en engraissement. […] Quand elle sont à 15 kg d’aliment par jour, honnêtement je n’ai jamais eu de problème d’acidose. »

Génisses laitières

Thierry et Maryse BOURGEAULT, GAEC de la Grivais, 100 vaches laitières Prim’Holstein, Epiniac (Ille et Villaine)

« Il y a plus de 3 ans que notre technicien TERDICI nous a parlé du PrimaFolia, un aliment pour les veaux contenant du sainfoin. Je connaissait cette plante, ça me faisait penser aux prairies naturelles de montagne », nous confie Thierry BOURGEAULT.

« On voulait améliorer l’état des veaux pour gagner en croissance et ainsi pouvoir inséminer plus tôt. On donne du PrimaFolia dès que les veaux commencent à manger un peu de foin et de paille, vers un mois. Puis on en distribue jusqu’à 6 – 8 mois. En 3 ans, l’âge au vêlage a diminué de 3 mois : 24 mois à présent. »
« Depuis que l’on utilise cet aliment, il n’y a plus de problèmes de digestion, les bouses sont belles. Et au niveau du parasitisme je suis certain qu’il y a un effet. Les génisses en première année de pâturage gèrent mieux la pression parasitaire du printemps. »

Andrew COLOMBEL, technicien TERDICI

« En général je propose les aliments contenant du granulé de sainfoin, comme le PrimaFolia, dans des élevages avec un haut niveau génétique ou l’on recherche plus à exprimer le potentiel des animaux. »
« Le sainfoin contenu dans l’aliment permet de mieux valoriser des niveaux importants de protéines dans la ration. Le PrimaFolia est à 19 % de protéines, et avec une ration bien équilibré (paille + l’aliment) les génisses n’ont pas de problèmes de digestion. »

J’ai également remarqué que les élevages qui avait de légers soucis de coccidiose on résolue le problème en un an avec l’utilisation d’aliment à base de sainfoin. Au début on ne s’en rend pas forcément compte mais au fur et a mesure on diminue la pression [en coccidies] dans le milieu. »